Relooking express d’un tableau raté

Un tableau plus que médiocre attend, nez au mur, en pénitence, que je le prenne enfin en considération. Un examen sans concessions s’impose. Le motif est potable (ma bergère est coquettement vêtue d’une robe orangée à paniers fleuris), le décor sans intérêt ni consistance. Je garderai donc bergère et moutons blancs et lui prodiguerai verts pâturages et ciel de pluie.

J’enduis grassement le décor, en préservant le motif. Après séchage, trois papiers différents, tous gais et colorés, prennent le relais. Je sélectionne deux bleus pour le ciel, trois verts pour la prairie, ne prenant ainsi pas grand risque puisque tous les verts s’harmonisent entre eux. L’opération « petits points » (c’est ma marotte du moment) peut commencer.

C’est fini, sauf que j’ai oublié les chaussures de la bergère, les pattes de son troupeau et les gouttes de pluie qui justifient la comptine. Rien qui ne se répare avec un bon marqueur à l’alcool. Deux couches de vernis, un coquet double noeud-noeud en vichy bleu pour un accrochage plus raffiné…Avec un peu de tendresse, en deux-trois heures, voilà « Il pleut bergère, rentre tes blancs moutons » relooké. Et prêt à prendre du service pour ma prochaine exposition, sur le thème du bestiaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s