Le marché de l’art bientôt révolutionné par la science ?

Attendant patiemment mon tour dans une salle d’attente bondée, je feuilletais distraitement un magazine de vulgarisation scientifique. Lorsqu’un article attira mon attention, la science serait en marche pour révolutionner le monde de l’art…Vaste programme, en l’occurrence, exemples à l’appui, était démontré à l’envi le rôle majeur et de plus en plus inévitable des scanners, appareils hautement technologiques et autres rayons capables de disséquer moult et moult couches de peintures. Donc aptes à deviner les intentions d’un peintre oeuvrant il y a plusieurs siècles.. Ainsi, telle huile attribuée à Rubens serait, preuve à l’appui et après fine analyse, du pinceau même de Van Dick, cependant que tel Magritte dépendrait, quant à lui, de trois fragments de tableaux superposés…J’en passe, et des meilleurs, Picasso peignant au Ripolin ou Léonard de Vinci en son atelier s’y reprenant à plusieurs reprises, avec force repentirs, pour livrer  sa célèbre huile sur panneau de bois « La Dame à l »Hermine ».

Qu’ai-je besoin de connaître ce genre de détails, qui n’intéressent que les spécialistes et surtout les spéculateurs, certainement pas la modeste admiratrice que je suis  ? Mon histoire a toutefois une fin heureuse, comme dans toutes les salles d’attentes bondées, mon magazine était périmé. La catastrophe sur fond de révolution artistique daterait de plusieurs années, et rien ne s’est produit… Ouf, sauvés !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s