Les yeux verts

Cette toute jeune fille de l’ethnie patchoune, surprise dans sa détresse par l’objectif du photographe dans un camp de réfugiés en 1984, a fait la Une du  National Geographic Magazine. Et le tour du monde, par l’intensité de ses yeux verts.

Copiée, recopiée, photocopiée et polycopiée, l’image me séduit par le message qu’elle véhicule. Pas question d’en faire une énième version, alors que je ne possède aucun talent de copiste et ne m’exprime que par le biais de la créativité et de l’interprétation.

Ma version « faussaire » sera donc axée sur ce que je ressens en écartant le cliché, et non sur ce que je transcris en le regardant. Ma jeune fille a mûri, elle est devenue adulte, sa désespérance est palpable, mais son environnement et son foulard ont pris des couleurs de vie. Que serait l’art si l’on n’espérait pas un monde meilleur ?

50x50cm Les yeux verts
50x50cm Les yeux verts (d’après l’Afghane aux yeux verts) Galerie Faussaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s