Diego, libre dans sa tête

Derrière des barreaux Pour quelques mots Qu’il pensait si fort

Dehors il fait chaud Des milliers d’oiseaux S’envolent sans effort

Quel est ce pays Où frappe la nuit La loi du plus fort

Diego, libre dans sa tête Derrière sa fenêtre S’endort peut-être

Et moi dans ma vie Qui chante et qui rit Je pense à lui

44x56cm Diégo, libre dans sa tête
47x58cm Diego, libre dans sa tête (Chemins de Spiritualité)

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Diego, d’après les premières critiques de mon tout premier public, ressemblerait à Jésus-Christ selon l’iconographie religieuse. Que nenni ! En marseillaise « pur jus » que je suis, je me suis inspirée du Comte de Monte-Cristo, feuilleton à rebondissements d’Alexandre Dumas. Mon Diego à moi, c’est Edmond Dantes, incarcéré arbitrairement dans son cachot du Château d’If pendant deux décennies, d’où sa barbe fournie et sa chevelure hirsute. Quelques brins de ficelle incrustés ont fourni matière à ses stigmates, dans sa chair comme dans son âme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s