Amour posthume

Rappelle-toi les heures passées devant cette cheminée où le temps s’arrêtait. Et seuls notre amour, notre passion, nos désirs comptaient. Qu’il vente, qu’il pleuve ou que le soleil brille de mille feux, Nous restions à s’enlacer et à discuter, Devant cette chaleur que je croyais éternelle.

50x50cm Amour posthume
50x50cm Amour posthume, poème Clara Dupard (Galerie Chemins de Spiritualité)

Maintenant, tu marches avec les morts. Là où mes larmes reflétaient l’amour et le bonheur, Elles ne transmettent plus que l’interminable manque Que ton absence procure. Devant cet ardent foyer, Se prélasse à mes côtés l’Eternel Démon sorti tout droit des Enfers. Il s’agite autour de moi comme le plus dévastateur des brasiers meurtriers. Poème de Clara Dupard.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s