0 + 0 = La Tête à Toto

0 + 0 = La tête à Toto, 1 + 1 = 2, tous les enfants du monde le savent bien. Tous, sauf ma propre progéniture. C’était, chez nous, comme un code, une parenthèse irrationnelle, une touche de tendresse dans un monde de brutes. Peut-on attribuer la même valeur affective en additionnant deux bonbons et à contrario deux punitions ? Que nenni, le compte y est, mais le décompte en calcul-bonheur n’y est pas. La frontière qui sépare l’optimisme du pessimisme ne tient ainsi qu’à un fil.

Mes bambins ont grandi, ils ont eu à leur tour des bambins dont les aînés sont déjà adultes. Ma petite troupe a, peu ou prou, y compris parmi les plus cartésiens, conservé cette petite touche de fantaisie et de poésie qui fait que la mer n’est pas tout à fait bleue, la neige pas tout à fait immaculée, les jours de soleil pas tout à fait gais, les jours de pluie pas tout à fait tristes…et les chagrins pas tout à fait inconsolables…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s