Sortilèges orientaux

 » Le Grand Vizir, qui était malgré lui le ministre d’une si grande injustice, avait deux filles, dont l’aînée s’appelait Schéhérazade et la cadette Dinarzade. Cette dernière ne manquait pas de mérite, mais l’autre avait un courage au-dessus de son sexe, de l’esprit infiniment, avec une pénétration admirable. Elle avait beaucoup de lectures et une mémoire si prodigieuse, que rien ne lui était échappé de tout ce qu’elle avait lu. Elle s’était heureusement appliquée à la philosophie, à la médecine, à l’histoire et aux beaux-arts. Elle faisait des vers mieux que les poètes les plus célèbres de son temps. Outre cela, elle était pourvue d’une beauté excellente, et une vertu très solide couronnait toutes ces belles qualités ».

Les Mille et Une Nuits, contes en langue arabe du Xème siècle

50x60cm vendu Le Palais des1001nuits
50x60cm Le Palais des Mille et Une Nuits Vendu (Galerie La Meilleure Façon d’Habiter)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s