Ruralités

Il y a déjà quelques semaines, est venue sonner à ma porte ma factrice, pour me présenter ses bons voeux. Ainsi que son almanach, soumis à mon bon coeur et à mon porte-monnaie. Mon choix s’est porté, entre chatons et paysages enneigés, sur « Récolte sur un tracteur Fordson, 1950 », photographie en noir et blanc, s’il vous plait.

Voilà qui parle à ma créativité. Me prend l’envie de sublimer ce modeste engin de travaux agricoles, pour le replonger dans un décor bucolique d’une ruralité presque oubliée. Car dans nos territoires -j’habite un coin gâtinais largement boudé par les services publics et autres transports en commun-les agriculteurs ne sont plus légion. Les villages clairsemés et les lieux-dits désertés ne drainent plus guère qu’une population vieillissante et sans grande illusion. Du coup, à force de sublimer une image d’Epinal, j’en oublie mon tracteur, tant pis….Reste à recréer, avec mes pinceaux et mes couleurs, une ruralité joyeuse, épanouie et généreuse, à l’image de ces temps révolus qui, avec ou sans tracteur Fordson, fleurent bon le terroir…

50x50 racines Vendu

50x50cm Racines (Galerie La Meilleure Manière d’Habiter)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s