La rousseur érigée en flamboyance artistique

Les chevelures rousses, du rouge cramoisi au blond vénitien, sont actuellement à l’honneur au musée national Jean-Jacques Henner. Peintre du 19ème siècle, cet artiste on ne peut plus original et inspiré a célébré la « rousseur », s’écartant largement des dogmes et canons de beauté de l’époque. Sur les cimaises du musée, s’exposent ainsi en grande pompe photos, portraits, toiles et autres éloges de la flamboyance érigée en bel art.

50x60cm Pensées intimes d'une Rouquine
50x60cm Pensées intimes d’une Rouquine (Galerie Femmes, Femmes, Femmes)

Je n’ai pas quant à moi, modestement installée en mon atelier provincial, loin des préoccupations parisiennes, attendu ce retour en grâce de la chevelure rousse. Sans être moi-même décorée d’une telle crinière, mais peut-être envieuse de cet atout- beauté, j’en ai affublé moult héroïnes lors de mes portraits imaginés et imaginaires. Comme si la femme rousse, bien que minoritaire en terme de population, cheveux ardents couronnant un corps laiteux, symbolisait à elle-seule l’idéal féminin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s