Frères humains, l’absolution pour François !

« Frères humains, qui après nous vivez, N’ayez les coeurs contre nous endurcis, Car, si pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tôt de vous merci. Vous nous voyez ci-attachés cinq, six, Quant à la chair, que trop avons nourrie, Elle est pieça, dévorée et pourrie. Et nous, les os, devenons cendre et poudre. De notre mal personne ne s’en rie : Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre ! »

La Balade des pendus, extrait du Testament, François de Montcorbier, dit François  Villon (1431-1463)

50x50cm L'arbre aux pendus
50x50cm L’Arbre aux pendus (Galerie La vie rêvée des arbres)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s