Lorsque Cui-Cui quitte le nid

Cui-Cui 40x40cm
40x40cm Cui-Cui  (Galerie Pour faire le portrait d’un oiseau)

Echange amical avec une maman débordée… En ma qualité de mère, grand-mère et potentiellement arrière-grand-mère, je suis prise à témoin du principe éducatif qui régit déjà la vie quotidienne de son bambin d’à peine deux ans. Cette jeune dame dans l’air du temps prône la « responsabilisation et surtout l’autonomie » de l’enfant dès son plus jeune âge. Pour le plus grand bien de sa progéniture, c’est acté…

J’ai écouté sans sourciller cette théorie novatrice. D’où il ressort en filigrane les aspirations profondes d’un couple à rechercher en priorité sa propre autonomie, quitte à  fuir ses responsabilités. Choisir entre avoir un bambin (et les charges qui en découlent), ou pas d’enfant du tout pour conserver sa liberté, c’est un dilemme que chacun-chacun résoudra au mieux. Toutefois, entre materner Tanguy au nid familial ou le sevrer au plus vite de son foyer douillet au nom de la démission, de l’idéologie ou tout simplement du propre désir d’indépendance de ses parents, n’y a t-il pas une toute petite place pour le juste milieu ?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s