Jeux de vitraux

Concours international est lancé pour la reconstruction, à ‘l’identique ou pas (je crains le pire…), de la flèche de Notre-Dame-de-Paris, brûlée corps et biens en même temps que charpente et toiture. Architectes, artistes, artisans d’art, donneurs de leçons, vont s’en donner à coeur joie et bel ouvrage.

L’envie me prend de me lancer à moi-même un défi en forme de concours. L’un des vitraux serait à recréer, comment l’imaginer ?  Je me creuse la tête, et prends pour sujet de départ la célèbre devise de Paris « Fluctuat nec Mergitur », en copiant-collant allègrement la tout aussi célèbre Monnaie qui la représente. Etant seule à candidater, je ne prends pas grand risque…et ne livre qu’à  à moi-même le fruit de mon travail…Mon modeste tableau n’est évidemment pas destiné à remplacer la grande rosace…Sa voile et ses vaguelettes soulignées avec de la dentelle, il rejoint discrètement ma galerie « Faussaire »…et s’y fait tout aussi discrètement oublier !

50x50cm Fluctuat nec Mergitur (d'après la médaille de la Monnaie de Paris)
Fluctuat nec Mergitur 50x50cm  (Galerie Faussaire)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s