Laissez voler les p’tits papiers

Les p’tits papiers ne sont ni de riz, ni d’Arménie, selon la chanson de Régine, et ils ne joueront pas les feuilles volantes.  Ce ne sont qu’une douzaine de partitions, qui s’inscrivent dans le cadre d’un spectacle bucolique programmé par ma Chorale, lequel spectacle sera donné sur plusieurs dates.

Interdiction d’agiter sous le nez du public notre porte-partitions, il s’agit de se montrer subtil(e) pour faire face aux inévitables pannes de mémoire dues au trac. Chacun-chacune se confectionnera donc des anti-sèches. Ma solution est toute trouvée, en un quart d’heure-chrono, un petit porte-photos coquettement revêtu de divers adhésifs assortis inscrit quelques phrases et indications scénographiques judicieusement sélectionnées.

Munie d’un grand cordon en bandoulière, et d ‘un petit cordon pour y glisser ma menotte, à attraper commodément aux moments cruciaux, telle quelle, ma « bidoche géante » a fait son effet à la dernière répétition, où je comptais la tester discrètement,

Mon petit sac à bidoches
Refermé, mon petit sac à bidoches se balance sur l’épaule, doré et ultra-féminin

portée sur l’épaule tel un petit sac à main de soirée, brillant à souhait…Bonne copine, j’ai  livré ma recette en attendant la Générale : « N’achetez rien, recyclez vos fonds de placard et vos vieilles dentelles, c’est bon pour la planète et en plus, c’est créatif »!

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s