Ce cri de guerre du mufti est une poésie…

…Surtout Pas un appel au Djihad ! « En guerre, les guerriers ! Mahomet, Mahomet ! Les chiens mordent les pieds du lion qui dormait, Ils relèvent leur tête infâme. Ecrasez, Oh croyants du prophète divin, Les chancelants soldats qui s’enivrent de vin, Ces hommes qui n’ont qu’une femme !

Meure la race franque et ses rois détestés ! Spahis, timariots, allez, courez, jetez A travers les sombres mêlées Vos sabres, vos turbans, le bruit de votre cor, Vos tranchants étriers, larges triangles d’or, Vos cavales échevelées.

annie belkhirat 30c30cm Le Touareg
Annie Belkhirat, Le Touareg (Galerie Les Tableaux de mes amis artistes)

Qu’Othman, fils d’Ortogrul, vive en chacun de vous, Que l’un ait son regard et l’autre son courroux. Allez, allez, Oh capitaines ! Et nous reprendrons, ville aux dômes d’azur, Molle Setiniah, Qu’en langage impur, Les barbares nomment Athènes.«  Victor Hugo 1802-1885

P.S. Que d’enseignements, et si bien versifiés, dans ce texte prémonitoire du déclin de notre civilisation. A titre d’info, de réflexion, d’allusions… et d’illusions…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s