Et le huitième jour Dieu créa les couleurs

« Dieu s’était bien reposé, A l’aube de la huitième journée, Son oeuvre il contemplait. C’est loin d’être parfait, Tout est bien tristounet. Ce noir, ce blanc, ce bistre et ce grisé Méritent d’être transcendés.

A moi le rouge, le blanc, le jaune et les bleutés, Le vert, l’orange, le parme et le violet…Rajoutons des nuances et des dégradés. Dans le ciel, un arc-en-ciel brillait, La mer avait des reflets argentés, Les papillons multicolores tournoyaient. Des fleurs de toute beauté dans les prés se pâmaient.

Les couleurs étaient nées. -A l’humanité D’en jouer, d’en faire Ce qu’elle voudrait, Ou bien tout simplement ce qu’elle  pourrait- Se dit Dieu, fort satisfait.

50x50cm Le neuvième jour
50x50cm Le huitième jour (Galerie Chaos)

Une réflexion sur “Et le huitième jour Dieu créa les couleurs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s