Et le huitième jour Dieu créa les couleurs

« Dieu s’était bien reposé, A l’aube de la huitième journée, Son oeuvre il contemplait. C’est loin d’être parfait, Tout est bien tristounet. Ce noir, ce blanc, ce bistre et ce grisé Méritent d’être transcendés.

A moi le rouge, le blanc, le jaune et les bleutés, Le vert, l’orange, le parme et le violet…Rajoutons des nuances et des dégradés. Dans le ciel, un arc-en-ciel brillait, La mer avait des reflets argentés, Les papillons multicolores tournoyaient. Des fleurs de toute beauté dans les prés se pâmaient.

Les couleurs étaient nées. -A l’humanité D’en jouer, d’en faire Ce qu’elle voudrait, Ou bien tout simplement ce qu’elle  pourrait- Se dit Dieu, fort satisfait.

50x50cm Le neuvième jour
50x50cm Le huitième jour (Galerie Chaos)

Une réflexion sur “Et le huitième jour Dieu créa les couleurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s