La complainte de l’oiseau des îles

« Mais geai qui paon se rêve aux plumes, Haut, ces tours sont-elles mes juchoirs ? D’îles de Pâque aux fleurs noirs, Il me sous souvient en loins posthumes, Je suis un pauvre oiseau des îles.

Or, d’avoir trop monté les hunes Et d’outre-ciel m’être vêtu, J’ai pris les mal des ingénus. Comme une fièvre au clair de lune, Je suis un pauvre oiseau des îles.

Et moins de joies me font des signes, Et plus de jours me sont des cages, Or j’ai le coeur gros de nuages. Dans un pays de trop de cygnes, Je suis un pauvre oiseau des îles.

Car trop loin mes îles sont mortes, Et du mal vert qu’ont les turquoises, J’ai serti mes bagues d’angoisse. Ma famille n’a plus de portes, Je suis un pauvre oiseau des îles ». Max Elskamp 1862-1931

40x60 Caca quoi ? Cacatoes Vendu
40x50cm Vendu Caca quoi ? Cacatoès  (Galerie Pour faire le portrait d’ un oiseau)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s