Visiter, au moins une fois dans sa vie, le Musée Salvador Dali…

Visiter le Musée Salvador Dali, à Figueras en Catalogne du Sud, cela se mérite. Je viens de vivre, moi qui ne suis pas une afficionado de Dali (je vote pour Picasso) en compagnie de deux férus d’art, une expérience passionnante et dérangeante.

Les abords, tout comme la bâtisse, sont en eux-même un immense objet surréaliste, délirant, incroyable, comme une ode à l’univers du Maître. Il faut y entrer sans idées préconçues, dès l’ouverture, pour éviter à tout prix les grappes de touristes avec guides bavards. Car Dali se découvre « seul », c’est une expérience spirituelle, une rencontre avec soi-même.

Un musée immense, trois étages, des patios, une coupole, des objets, des bijoux, des toiles connues ou à découvrir, des esquisses, des sculptures, du mobilier, des installations…et un hymne à l’amour qu’il portait à sa femme et muse Gala. Dali fut un génial touche-à-tout, il est incontournable pour tenter d’approcher la créativité.

J’ai retenu, dans une longue succession de géniaux délires, sa série « Aliyah ». Soit vingt-cinq oeuvres graphiques commandées pour les vingt ans de la création d’Israêl, en 1968. Dali n’était pas de confession juive, je ne le suis pas davantage, mais j’ai senti passer le souffle du divin chez le Maître de la provocation.

Shoah
Dimensions 50x40cm « Shoah«  (Galerie Chaos)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s