Promenons-nous dans les bois, tant que Sabbat n’y est pas

« Une flamme jetant une clarté bleuâtre Comme celle du punch, éclairait le théâtre. C’était un carrefour dans le milieu d’un bois, Les nécromants en robe et les sorcières nues, A cheval sur leurs boucs, par les quatre avenues, Des quatre points du vent déboulaient à la fois.

Les approfondisseurs de sciences occultes, Faust de tous les pays, mages de tous les cultes, Zingaros basanés et rabbins au poil roux, Cabalistes, devins, rêvasseurs hermétiques, Noirs et faisant râler leurs soufflets asthmatiques, Aucun ne manque au rendez-vous. » Théophile Gautier 1811-1872

Promenons-nous dans les bois 50x50cm Vendu
50x50cm Promenons-nous dans les bois, Vendu (Galerie La vie rêvée des arbres)

Une réflexion sur “Promenons-nous dans les bois, tant que Sabbat n’y est pas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s