« La couleur suggestive » de celui qui signait Vincent

« Car, au lieu de chercher à rendre ce que j’ai exactement devant les yeux, je me sers de la couleur plus arbitrairement pour m’exprimer fortement. Enfin, laissons cela tranquille comme théorie, mais je vais donner un exemple de ce que je veux dire.

Je voudrais faire le portrait d’un ami artiste, qui rêve de grands rêves, qui travaille comme le rossignol chante, parce que c’est ainsi sa nature. Cet homme sera blond. Je voudrais mettre dans ce tableau mon appréciation, mon amour que j’ai pour lui. Je le peindrai donc tel quel, aussi fidèlement que possible, pour commencer. Mais le tableau n’est pas fini ainsi, pour le finir je vais maintenant être coloriste arbitraire.

J’exagère le blond de la chevelure, j’arrive aux tons orangés, aux chromes, au citron pâle. Derrière la tête, au lieu de peindre le mur banal du mesquin appartement, je fais un fond simple du bleu le plus riche, le plus intense que je puisse confectionner. Et, par cette simple combinaison, la tête blonde, éclairée sur ce fond bleu riche, obtient un effet mystérieux, comme l’étoile dans l’azur profond ». Vincent Van Gogh, Lettre à son frère Théo

50x50cm Vendu Il était une fleur...
« Il était une fleur » Vendu (Galerie Dites-le avec des fleurs)

2 réflexions sur “« La couleur suggestive » de celui qui signait Vincent

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s