L’Hymne à la Forêt

Au risque de me faire un tas d’ennemis, j’avoue ne pas apprécier outre mesure le charme discret d’une promenade dominicale en forêt. Laquelle me mouille les pieds, me stresse, m’angoisse, me « claustrophobe », me « frissonne ». Même si j’ai commis, sur le sujet, deux-trois (mauvais) tableaux, d’ailleurs tous vendus, comme quoi…Non, moi, ce que j’aime en forêt, ce sont ses arbres, ses hôtes, et surtout les magnifiques poésies qui la célèbrent…

50x50cm Dans la Forêt Vendu
50x50cm Hymne à la Forêt Vendu

« Vastes Forêts, Forêts magnifiques et fortes, Quel infaillible instinct nous ramène toujours Vers vos vieux troncs drapés de mousses de velours Et vos étroits sentiers feutrés de feuilles mortes ?

Le murmure éternel de vos larges rameaux Réveille encore en nous, comme une voix profonde, L’émoi divin de l’homme aux premiers jours du monde, Dans l’ivresse du ciel, de la terre et des eaux ». Albert Samain 1858-1900.

Après cet hymne d’un romantisme échevelé à la gloire de la Forêt, est-il vraiment besoin de la peindre ?

Une réflexion sur “L’Hymne à la Forêt

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s