L’essaim des Djinns passe (suite et fin)

« D’étranges syllabes Nous viennent encore Ainsi des Arabes,Quand sonne le cor Un chant sur la grève Par instants s’élève, Et l’enfant qui rêve Fait des rêves d’or.

Les Djinns funèbres Fils du trépas Dans les ténèbres Pressent leurs pas. Leur essaim gronde Ainsi profonde Murmure une onde Qu’on ne voit pas.

Ce bruit vague Qui s’endort, C’est la vague Sur le bord, C’est la plainte presque éteinte D’une sainte Pour un mort. On doute La nuit…J’écoute ! …Tout fuit, Tout passe, L’espace Efface Le bruit. » Victor Hugo,  Les Orientales

40x40cm Les Djinns4
40x40cm « Les Djinns » (Galerie Chaos)           S’éloigne enfin le fracas provoqué par le sillage d’un essaim de démons autour de la demeure-refuge du poète. Celui-ci respire, je respire, nous respirons. Ouf ! Sauvés

3 réflexions sur “L’essaim des Djinns passe (suite et fin)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s