Peindre, c’est aussi inventer l’histoire qui va avec…

On l’aura compris, je suis une imaginative, une créative, parfois même un peu trop… Mes enfants, puis mes petits-enfants (et je l’espère très bientôt, mes arrières-petits-enfants) ont été nourris de récits de fées improbables, d’anecdotes délirantes, de loups gentils et de sorcières bienveillantes, de pays où l’on n’arrive jamais et de contes à dormir debout.

‘Mamie, elle est trop fofolle…quoi de neuf dans son atelier de peinture ? » C’est alors la descente au sous-sol. La visite, organisée ou impromptue en mon antre d’artiste, se transforme bien vite en explication de texte. La jeunesse possède un esprit libre. Mes jeunes admirateurs vont droit au but .  »-Mamie, tes tableaux racontent-ils tous une histoire ? -Oui. -Pourquoi? -Sans histoire à raconter, je suis devant une toile blanche, sans but, sans idées, sans cheminement, sans couleurs dans ma tête, et surtout, sans coup de pinceau final. » Message reçu cinq sur cinq par la jeune classe, qui de plus a l’avantage de bien me connaître…

Mes élèves, des adultes et même des seniors pour la plupart, ont compris ce mode de fonctionnement, qui me permet, accessoirement, d’illustrer quotidiennement mon blog en joignant le geste à la parole … Une seule question les taraude : » faut-il raconter une histoire à peindre, ou adopter la démarche inverse, à savoir peindre le tableau et imaginer l’anecdote qui lui siéra le mieux ? ‘‘ Pas facile de répondre, si ce n’est par une lapalissade. C’est selon…sachant que les deux scénarios sont probablement fortement imbriqués dans ma pauvre tête…et que ma tête commande à ma main, et pas le contraire…

Le renard et le corbeau
60x80cm « Le renard et le corbeau (Galerie Contes pour petits et grands) Indubitablement, dans ce cas précis, pas de point d’interrogation avec la fable de Jean de la Fontaine qui sert ici à illustrer mon propos… encore que… Ce qui se conçoit aisément s’énonce clairement. Ami(e)s, ai-je bien répondu, ou vous ai-je encore un peu plus embrouillé(e)s ?

8 réflexions sur “Peindre, c’est aussi inventer l’histoire qui va avec…

  1. J’aime autant que vous traduisez le texte dans l’image que vous êtes magnifique. Je n’ai pas le temps de commenter mais de savoir que j’aime tout ce que tu fais. Alors Christine quand tu vois LIKE comme chez moi ça veut dire un bisou d’appréciation.
    Une belle journée!

    Aimé par 1 personne

  2. « Ce qui se conçoit bien s’énonce bien » … c’est beau sur le papier mais dans la réalité j’ai bien peur que ce ne soit ma main quant à moi qui décidera du sens où s’orientera la tête… le tout étant de ne pas prendre ses jambes à son cou ! belle journée Christine !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s