Spécial Saint-Valentin…Le torchon brûle chez Anne et Jacquinot …

Gros temps, et énième scène de ménage chez Anne, ménagère, et Jacquinot, forgeron. Madame est revêche, menteuse, coléreuse. Monsieur est ivrogne, fainéant et peu porté sur le devoir conjugal. Ce sont du moins les gros défauts qu’ils se reprochent violemment, sachant que Jacquette, l’incontournable belle -mère de service, met de l’huile sur le feu. Cette fois-ci, c’est allé trop loin, il faut calmer le jeu, et se réconcilier avant recours aux violences conjugales…

Jacquette, avec mesure (pour une fois…) :-  »Puisque l’orage est dissipé, Embrassez -vous, faites la paix, Car lorsque la discorde règne, Que l’on se bat et qu’on se dupe, Dans un ménage d’artisans, Tout marche en dépit du bon sens. C’est bientôt la gène et la diète, Et le mobilier s’émiette, Martyr de la mauvaise humeur, Dans le désordre et les clameurs. »

Les deux époux s’embrassent.

Jacquinot, avec philosophie : – »C’est dans les lois de la nature Que l’homme doit, avec mesure, Gouverner sa femme en effet, Et la combler de ses bienfaits.’

Anne, avec humilité et contrition : – »Je renonce à mon arrogance, J’obéirai sans négligence, Sans murmurer et sans surseoir, Et je ferai tout mon devoir. »

Jacquinot, avec paternalisme : – ‘‘Bref, tout s’arrange sans dommage. Vous voulez bien me rendre hommage Et ne plus tenir votre époux, Comme une bête, sous le joug. J’aurais pu me mettre en colère, J’ai préféré la manière La plus douce aux emportements Qui finissent tragiquement. Ce qui prouve que sans esclandre Tout arrive à qui sait attendre Et qu’il suffit d’avoir raison Pour être maître en sa maison. » Le rideau tombe sur « La farce du Cuvier », pièce anonyme du théâtre médiéval en quatre scènes et trois personnages.

30x30cm Calins
30x30cm « Câlins » (Galerie Chemins de spiritualité) Ne vous en déplaise, mon petit doigt me dit que ces deux-là, sitôt réconciliés, ne vont pas tarder à reprendre les hostilités, car tel est le mode de fonctionnement de leur couple. Pour preuve, la pièce comique « La Farce du Cuvier » fut moult fois représentée durant le Moyen- Âge, y compris sur le parvis des églises, et applaudie par des générations de représentants des deux sexes…On l’étudie encore dans les collèges français.

3 réflexions sur “Spécial Saint-Valentin…Le torchon brûle chez Anne et Jacquinot …

  1. Ping : ITA – Spécial Saint-Valentin…Le torchon brûle chez Anne et Jacquinot … — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s