Jouer à  »Baron Perché »

 »Perché » (galerie La vie rêvée des arbres )          Sans vouloir imiter Côme du Rondeau, qui vécut heureux dans son arbre et s’en donna les moyens, quel bonheur de s’évader, en rêve, dans sa propre cabane perchée…
Nous sommes au dix-septième siècle, en Italie. Côme, baron du Rondeau, déjà déçu par la société des hommes, monte à 12 ans dans un arbre, il ne descendra plus de son domaine feuillu, mais y connaîtra bien des aventures. Il faut lire ce petit chef-d’oeuvre d’Italo Calvino , écrit en 1957 mais qui n’a pas pris une ride, pour avoir envie de grimper dans SON arbre, et d’y revivre le conte philosophique du « Baron Perché ». 
Toute petite, déjà, je me cachais sous la table de salle à manger, recouverte d’une grande nappe dont les pans retombaient sur les côtés. Puis je me suis installée dans un grand carton, commodément percé de trous qui figuraient autant de fenêtres, assise en tailleur sur un coussin. J’ai grandi, et pratiqué le scoutisme en un temps où la législation ne bridait pas l’imagination…. J’ai donc connu les bâches et les piquets, les grandes tentes et les repas à la gamelle, les feux de camp, plus les feuillées, mais sur ce point,  glissons…
Nulle rafale de vent, nul principe de précaution ne mettront désormais en péril mes modestes cabanes. Je les bâtis dans ma tête, ou dans mes tableaux, c’est tout comme…à la fois créatif, et poétique.

8 réflexions sur “Jouer à  »Baron Perché »

  1. Ping : ITA – Jouer à ”Baron Perché” — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s