Ode aux marins, et à tous les autres…

 »Ils ont choisi la mer, ils ne reviendront plus. Et puis, s’ils revenaient, les reconnaîtrez- vous ? La mer les a marqués, avant de vous les rendre. On ne sait s’ils sourient, ou s’ils pleurent sous leur hâle. Et ils n’ont plus leur âme, elle est restée en mer. Que la mer est ardente, empressée au butin ! Ils ne reviendront plus, ils ont choisi la mer. Et puis s’ils revenaient, seraient-ils revenus ? »

Connaissez-vous cette ballade de Paul Fort ? Les voici tout crachés, les pêcheurs et marins, harassés après quelques jours de mer, atteignant les rivages avec joie et soulagement.

Avec mon esprit taquin, pourquoi ne puis-je m’empêcher d’établir un parallèle entre ce charmant morceau de poésie et la dramatique situation de pandémie mondiale? Nous y survivrons, du moins je l’espère, mais serons -nous pareils ? Non, du moins je l’espère…

2 réflexions sur “Ode aux marins, et à tous les autres…

  1. Ping : ITA – Ode aux marins, et à tous les autres… — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s