Bas les masques !

...  »Quand Chiffon eut totalement assimilé la science des féticheurs africains, il revint en son pays. Il se consacra corps et âme à la fabrication de ses masques de bois, en chêne pour la volonté, en hêtre pour la tendresse, en saule pour la tolérance, en bouleau pour le courage.

Par ses masques, il ne cachait plus ses vils desseins, mais il transmettait ses sentiments les plus nobles. Il devenait à travers eux l’égal d’un dieu infaillible. Il subjugua à nouveau les peuples, mais, cette fois-ci, au lieu de dissimuler le mal, le masque amplifiait le bien, à la manière des masques du théâtre grec qui amplifient la voix des comédiens.

Puis, un jour, la mort vint, sans masque, rendre visite à Chiffon. On le coucha au centre d’une immense pièce, pour que les visiteurs puissent venir se recueillir nombreux à la fois. Quelqu’un retira le dernier masque de bois porté par Chiffon, celui de la sérénité. Stupeur !… La figure de lune s’était transformée, elle avait pris l’empreinte de tous les masques portés par Chiffon au cours de sa vie. Le visage était enfin devenu humain dans la mort. Il était beau ». Pierre Dumousseau  (A pas contés)

40x40cm Des papillons plein la tête

3 réflexions sur “Bas les masques !

  1. Ping : Bas les masques ! — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s