Coeur délaissé ne renonce pas à aimer

 »- Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n’est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus, qui au juste l’aima ?

-Il cherche son pareil dans le voeu des regards. L’espace qu’il parcourt est ma fidélité. Il dessine l’espoir et léger l’éconduit. Il est prépondérant sans qu’il y prenne part.

-Je vis au fond de lui comme une épave heureuse. A son insu, ma solitude est mon trésor. Dans le grand méridien où s’inscrit son essor, ma liberté le creuse.

-Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n’est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus. Qui au juste l’aima et l’éclaire de loin pour qu’il ne tombe pas ?  » René Char, 1907-1988 (Fureur et mystère)

Dyptique 50x80cm D'humeur rose est ma cité
Diptyque 40x60cm « Rose est ma cité«  (Galerie La meilleure façon d’habiter) J’ai, tout à fait arbitrairement, logé mon pauvre amour en une méga cité froide et impersonnelle, hérissée d’immeubles aux yeux en forme de fenêtres qui épient. Coronavirussée. Confinée. Dépourvue de trottoirs, d’arbres, de passants. Mais non point dépourvue de couleurs, non point d’âme. Non point d’espoir, non point d’amour…

3 réflexions sur “Coeur délaissé ne renonce pas à aimer

  1. Ping : Coeur délaissé ne renonce pas à aimer — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s