Dé-confinement, ou dé-convenue ?

Nous apprenons, de la bouche même de notre exécutif que, s’il ne fût pas si facile de nous confiner, le plus dur reste à venir. Nous sortirions -j’emploie sciemment le conditionnel- par régions, par tranches d’âge, par utilité pour la collectivité et la vie économique. Dont acte…

Pourquoi ai-je le sentiment d’une belle embrouille ? Masquée ou démasquée ? Testée ou détestée ? Asphyxiée ou ventilée ? Car je coche toutes les cases : troisième âge, habitant une région relativement épargnée par la contagion, mais pas par le désert médical… Le plus grand danger du dé-confinement, ne serait -il pas le confinement lui-même ? Bien sûr, c’est une boutade, restez chez vous … et gardez le sens de l’humour pour la suite des événements!

5 réflexions sur “Dé-confinement, ou dé-convenue ?

Répondre à Goran Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s