La longue marche

« Un bon conseil, oubliez Conan le Barbare et Dar l’Invincible. S’il y a quelque chose de solidement établi dans cette histoire de migration des hommes vers le Nord, c’est bien que ça ne s’est pas passé comme au cinéma. N’imaginez pas, par exemple, une armée en marche, un grouillement de grands guerriers aux épaules de culturistes progressant résolument dans un joli chatoiement de peaux de bêtes fauves. Cela a dû être plus furtif, comme involontaire.

En fait, ce qu’on sait se résume à presque rien. Il vit sans doute en petites bandes. Puis vers un million d’années, changement brutal de décor. L’Homme a élargi son terroir africain à l’ensemble de l’ Ancien Monde. Il s’est, au passage, adapté à tous les climats, à toutes les latitudes. Un exploit fabuleux de la vie en société, et un gros cerveau récemment acquis, ont sans doute joué un rôle prépondérant.

Quelles sont les causes et les modalités de cette toute première colonisation ? Quelle a été son rythme ? Quelles voies de passage a-t-elle utilisées ? Rien, aucune certitude… on ne sait même pas exactement qui il faut féliciter pour cette extraordinaire percée géographique ! » Jean-François Rouge (Sur les traces de l’Homme)

 »La longue marche », Vendu (Galerie Chaos)     Oublions les poncifs et les idées reçues. L’Homme migre, émigre, immigre, depuis qu’il est humain. Car il est dans sa nature d’aller voir si, ailleurs, l’herbe est plus verte…

4 réflexions sur “La longue marche

  1. Ping : La longue marche — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s