Colocataires

Ce fut leur première soirée dans la baraque de la rue Chasles. L’historien de la Grande Guerre était apparu, avait serré les mains à toutes vitesse, virevolté dans les quatre étages, et puis il avait disparu.

Les premiers instants de soulagement passés, à présent que le bail était signé, Marc sentait revenir en lui les pires craintes. Ce contemporanéïste agité qui avait surgi les joues blêmes, la mèche de cheveux bruns retombant sans cesse sur les yeux, la cravate serrée, la veste grise, les chaussures de cuir éculées mais anglaises lui inspirait de sourdes appréhensions. Ce type, sans même parler de la catastrophe que constituait son option pour la Grande Guerre, était insaisissable, entre raideur et laxisme, entre tapage et gravité, entre ironie joviale et cynisme appuyé. Et semblait se propulser d’un extrême à l’autre avec rage et bonne humeur brèves et alternées. Alarmant. Impossible de savoir comment ça pouvait tourner. Vivre avec un contemporanéïste en cravate était un cas nouveau.

-. Tu l’as décidé facilement? -. En trois mots. Il s’est mis debout, il a resserré sa cravate, il m’a posé la main sur l’épaule et il a dit : Fraternité des tranchées, ça ne se discute pas. Je suis ton homme. En chemin, il m’a demandé qu’est-ce qu’on était, qu’est-ce qu’on foutait. J’ai un peu parlé, de préhistoire, d’affiches, de Moyen- Âge, de romans d’amour et de moteurs. Il a fait la moue, peut-être à cause du Moyen – Âge. Mais il s’est repris, il a marmonné quelque chose sur le brassage social des tranchées, et voilà tout. -. Et maintenant il a disparu. -. Il a laissé son sac. Ce n’est pas mauvais signe.

Puis le type de la Grande Guerre avait réapparu, portant sur l’épaule une caisse de bois à brûler. Marc ne l’aurait pas cru aussi costaud. Ça pourrait rendre service, au moins. »  Fred Vargas ( Debout les morts)

60 x60 cm  » Feng. Shui  »

2 réflexions sur “Colocataires

  1. Ping : Colocataires — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s