Sur quelques notes de jazz

Hélas, toujours confiné(e)s à Coviland... les samedis soirs s’étirent en longueur, et tous se ressemblent. Sauf si vous me suivez dans cette boîte de nuit de Saint-Germain-des-Prés où, dans une ambiance endiablée de joie de vivre d’après -guerre, la jeunesse dorée parisienne se donnait du bon temps dans les décibels…

  Amusez-vous bien !

Une réflexion sur “Sur quelques notes de jazz

  1. Ping : Sur quelques notes de jazz — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s