Prier le bon Saint -Yves

C’est une tradition, en Bretagne, que chaque saint, et ils sont nombreux, possède sa spécialité curative. Maudez guérit les furoncles, Gonéry la fièvre, Tujen les morsures de chiens enragés. Yves, quant à lui, est bon pour tout, voilà là sa supériorité. En sus, lorsque Saint -Yves, prince des têtus, s’est mis une chose dans la tête, il en vient à bout, selon l’opinion générale.

Il est aussi Saint -Yves le juste. Les Bretons ont une foi invincible en ses lumières, sachant pertinemment qu’il n’en usera pas pour les tromper. Car il n’est pas seulement la science même, il est encore la droiture incarnée, le Grand Justicier, l’arbitre impeccable et incorruptible. Toutes les fois que les Bretons s’estiment gravement lésés, ils le font juge de leur querelle. En l’invoquant sous le beau nom de –Sant Ervoan ar Virionez-, qui signifie, comme tout un chacun le sait –Saint-Yves-le-Véridique.

Les temps sont troublés, au secours, Grand-Saint-Yves, priez pour nous, pauvres malades, pauvres menteurs !

Au secours, Grand Saint -Yves, priez pour nous, pauvres pécheurs!

2 réflexions sur “Prier le bon Saint -Yves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s