La bergère et le Monsieur

Faisant l’inventaire de ma bibliothèque, laquelle je l’avoue est bien fournie, j’ai retrouvé, alors que je pensais l’avoir semé en chemins de vie, un petit recueil de chants scouts. Lequel, oh nostalgie, recèle des pépites de bons souvenirs… Sachant que le scoutisme a rythmé mon enfance et mon adolescence, et que nombre de ses bons principes accompagnent encore mon âge adulte.

 ». Ah, dis-moi donc bergère, combien as-tu d’ moutons – . Eh, par ma foi, Monsieur, il faut que je comptions. -. Ah, dis-moi donc, bergère, l’étang est-il profond ?-. Eh, par ma foi, Monsieur, il descend jusqu’au fond. -. Ah, dis-moi donc, bergère, le poisson est-il bon ? -. Eh, par ma foi, Monsieur, pour ceux qui le mangions. -. Ah, dis-moi donc bergère, par où ce chemin va ? Eh, par ma foi, Monsieur, il ne bouge pas de là. -. Ah, dis-moi donc bergère, n’as -tu pas peur du loup -. Eh, par ma foi, Monsieur, pas plus du loup que de vous.- »

2 réflexions sur “La bergère et le Monsieur

  1. Ping : La bergère et le Monsieur — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s