Deux coeurs en Hiver

 »Lorsque viendra l’Hiver, l’Hiver sauvage qui tuera colline et forêt. Lorsque les arbres tomberont et que la nuit sans étoiles dévorera le jour sans soleil. Lorsque le vent sera à l’est mortel, alors dans la cinglante pluie, Je te chercherai et t’appellerai, Je reviendrai vers toi !

Lorsque viendra l’Hiver et que les chants finiront. Lorsque les ténèbres tomberont enfin. Lorsque sera brisé le rameau stérile, et que seront passés la lumière et le labeur, Je te chercherai, je t’attendrai, jusqu’à ce que nous nous rencontrions de nouveau. Ensemble nous prendrons la route sous la cinglante pluie ! »John  Tolkien

3 réflexions sur “Deux coeurs en Hiver

  1. Ping : Deux coeurs en Hiver — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s