Hymne barbare

 »Aiguisez le brillant acier, enfants du Dragon Blanc ! Allume la torche, fille de Hengist ! Ce n’est pas pour être employé au banquet que l’acier brille. Il est large, dur, sa pointe est acérée. Ce n’est pas pour aller à la chambre nuptiale que s’allume la torche. La vapeur qui en sort, la flamme qu’elle jette, sont colorées de bleu par le souffre dont elle est composée. Aiguisez vos poignards, le corbeau fait entendre ses croassements ! Allumez vos torches, Zernebock remplit l’air de ses aboiements ! Aiguisez le brillant acier, fils du Dragon ! Allume ta torche, fille de Hengist !

Le sombre nuage s’abaisse sur le château du thane. L’aigle fait entendre ses cris perçants. Il plane au-dessus de leurs têtes. Cesse tes cris, vorace habitant des régions éthérées, ton banquet se prépare ! Les filles du Valhala sont attentives à cette scène, la race de Hengist leur enverra des convives. Secouez vos tresses noires, filles du Valhala, faites rendre à vos tambourins des sons qui expriment votre joie féroce ! Plus d’un personnage hautain, plus d’un guerrier fameux, viendront s’asseoir à votre table.

La nuit s’étend plus sombre encore sur le château du thane. Les nuages amoncelés se rassemblent à l’entour, bientôt ils seront rouges comme le sang du vaillant guerrier ! Le destructeur des forêts hérissera contre eux sa crête enflammée. C’est lui dont la flamme brillante consume les palais, son immense bannière, nuancée de poupée foncé, se déploie sur la tête des valeureux combattants. Rien ne lui plaît autant que le cliquetis des épées et le choc des boucliers, et, comme en sifflant, de la blessure. » Walter Scott

Quadriptyque 80x80cm Les quatre cavaliers de l'apocalypse
80x80cm « Les Quatre cavaliers de l’apocalypse » (Galerie Chaos) – »Tout doit périr ! Le glaive fend le casque, la lance traverse l’armure la mieux trempée, le feu dévore l’habitation des princes, les machines détruisent les murailles et les retranchements, tout doit périr ! »-

2 réflexions sur “Hymne barbare

  1. Ping : Hymne barbare — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s