La toile de l’Universelle Araigne

« A la fin des années soixante -dix de ce XVème siècle, le service de courriers à cheval est créé. Un sieur Robert Paon est nommé contrôleur général des chevaucheurs de l’écurie du roi. Dès lors, sur les grands chemins du royaume de France sont établis des relais, modestes écuries où sont entretenus cinq ou six petits chevaux nerveux, tous excellents galopeurs. L’intendance de chaque relais est confiée à un maistre-coureur chargé d’ entretenir les chevaux pour le compte du roi, et dont la mission principale est de se tenir prêt en permanence. Quand il reçoit le message royal venu d’un relais, il doit le porter sans attendre au relais suivant. A l’approche de ce relais, le maistre-coureur sonne du cor pour permettre au suivant de sceller son cheval et de bondir aussitôt sur la route.

Sur les chemins difficiles, ces étapes sont disposées de quatre lieux en quatre lieux, c’est -à-dire tous les treize kilomètres. Sur les routes étroites en revanche, elles sont dispersées de sept lieux en sept lieux, tous les vingt -trois kilomètres. Le message royal peut ainsi parcourir dans la journée la distance séparant quatre relais, soit plus de quatre-vingt dix kilomètres sur bonne route, distance époustouflante pour l’époque. Il y aura bientôt deux -cent trente -quatre chevaucheurs de relais, formant la toile de l’Universelle Araigne.

Pour une entreprise dont la rapidité est la vocation, on cherche un mot rapide. Et on le trouve très vite, poste. Ce terme désigne alors la place du cheval dans l’écurie, il qualifiera bientôt le relais lui-même, puis se transformera au cours des années et des siècles en fonction de l’évolution du service offert. Postillon, postier, malle -poste, timbre -poste…et même, finalement, banque postale.  » Lorant Deutsch ( Hexagone)

40x50cm La Jument Rose
-Cours, vole, petit cheval, le courrier royal n’attend pas. Et dire que d’aucuns osent se gausser de la lenteur de la poste française !-

2 réflexions sur “La toile de l’Universelle Araigne

  1. Ping : La toile de l’Universelle Araigne — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s