Je toussote, tu éternues, elle larmoie… Atchoum !

La gorge me gratte, mes yeux coulent, je me répands en éternuements sonores… mon chéri, lui -même hypocondriaque patenté, n’ose prononcer le mot coronavirus, lequel chez nous est interdit de séjour. Il avance timidement : -. Tu devrais consulter...

Allons donc ! Je suis, entre deux séances de peinture, confinée en mon jardin, ou déconfinée en promenades dans la campagne. L’allergie de printemps me guette, me rattrape. Atchoum !

2 réflexions sur “Je toussote, tu éternues, elle larmoie… Atchoum !

  1. Ping : Je toussote, tu éternues, elle larmoie… Atchoum ! — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s