Le trousseau de Belle

Ma grand-mère Marcelle et sa soeur Andrée, toutes deux très proches, avaient pris l’excellente habitude de se retrouver, tous les lundis après-midis, autour d’une tasse de thé -papotage, afin de repriser les chaussettes et recoudre les boutons. Tante Andrée, elle, n’avait pas de petite-fille et me considérait comme la sienne. Les deux dames, excellentes couturières, en grand secret, abandonnant leur ravaudage, se mirent à l’ouvrage durant de longues semaines. Il s’agissait de doter une jolie poupée à la longue chevelure blonde d’un vestiaire coquet. Rien ne manquait à Belle, manteaux, vestes, jupettes, chapeaux, cape et même une tenue de danseuse espagnole. Et surtout, taillés dans plusieurs mouchoirs brodés sacrifiés pour la bonne cause, une robe de mariée accompagnée de son long voile. J‘avais sept ou huit ans. Pour Noël, Belle et son trousseau me furent offerts, dans une mallette en osier elle-aussi patiemment capitonnée. Ce cadeau magnifique m’a accompagnée durant toute mon enfance. Adolescente, je l’ai offert à ma petite voisine Martine, qui l’a accueillie à son tour avec des cris de joie. 60 x50 cm  »Matin de noces  » Mon conseil. –Concevoir, en styliste, une tenue simple, à peine ornée de fanfreluches, pour la robe de mariée de Belle. – La tenue, le matin des noces, est encore sur cintre, en tenir compte en allongeant légèrement bretelles et corsage, qui s’étirent ainsi sous le poids des jupons -. Peindre d’abord la robe, pour donner l’ambiance générale du tableau. En s’attaquant au décor, attention aux tâches et coulures, qui mettraient à mal le blanc virginal. -. Opter, dans des tons doux mais vibrants, pour un nombre très restreint de couleurs. -. Romantisme ne veut pas dire mièvrerie. Douceur ne veut pas dire pâleur. Le tableau doit garder son tonus. L’oeuvre manquant de peps, j’ai collé des pastilles de couleur, reliquat d’un vieux paquet de confettis. Le mariage n’est-il pas une fête ?

3 réflexions sur “Le trousseau de Belle

  1. Ping : Le trousseau de Belle — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s