Maisons d’ici, maisons d’ailleurs

50x50 ma paillotte au bord de l'eau
50x50cm « Ma paillotte au bord de l’eau » (Galerie La meilleure façon d’habiter) Coloré, folklorique, sympathique, atypique……Mais y logeriez-vous ? Chiche !

Ici, il fait trop froid, il n’y a plus aucun arbre …sur les contreforts de l’Himalaya, la montagne la plus haute du monde, les hommes construisent leurs maisons en pierre. Les toits plats servent de terrasses pour cuisiner. Avec une vue imprenable sur les sommets enneigés et un air vivifiant propice à chasser les miasmes et les odeurs de nourriture. Là par contre, dans les contrées où poussent de grandes forêts, comme en Suède, les bâtiments sont en bois, matériau abondant qui garde la chaleur.

Tout aussi écolo, l’igloo des Inuits du Grand Nord. Les autochtones le construisent en découpant des morceaux de glace dans la banquise, qu’ils savent parfaitement ajuster. Futés, ils se gardent bien toutefois d’en faire leur habitation principale, il ne s’agit que d’un refuge léger sur leur territoire de chasse.

Au Japon, pays des tremblements de terre, certaines maisons, selon la mode ancestrale, sont en bois, les murs sont en papier. Si le domicile s’écroule sur la tête de son occupant, ce n’est alors pas bien grave, plus de peur que de mal. Au large de l’Afrique, dans l’île de Madagascar, gare à la tempête ! Les maisons, légères, coiffées de toits en feuilles séchées, s’envolent au gré du vent. En Asie, lorsque la place manque sur la terre ferme, pas de problème, on installe son habitat sur l’eau, où bien l’on vit sur son sampan.

L’ingéniosité du genre humain n’a pas de limite lorsqu’il s’agit de satisfaire l’un de ses besoins vitaux essentiels. Enfin, presque…Car le nombre de mal-logés est en augmentation, alors que le concept d’hygiène, de sécurité et de salubrité publique exigerait une réflexion en profondeur… Sachant que la moitié de la planète est ou fut ou sera de nouveau confinée à domicile pour cause de coronavirus… mieux vaut faire partie du camp des bien-logés.

2 réflexions sur “Maisons d’ici, maisons d’ailleurs

  1. Ping : Maisons d’ici, maisons d’ailleurs — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s