Christine, je n’ose pas (m’)exposer

Tout élève, même débutant, qui participe à l’aventure de l’Atelier du Jeudi devra, un jour ou l’autre, montrer ses oeuvres au public. C’est -à -dire exposer. Le grand mot est lâché.

Explications… Nous sommes un groupe, nul n’est laissé au bord de la route, voilà pour la doctrine officielle. Plus prosaïquement, s’astreindre à exposer, c’est certes se faire violence, mais c’est aussi une grande satisfaction intime, celle d’oser. Et la certitude de progresser.

Mon conseil. -. Jouer la carte de la confiance, ne pas exposer, ou laisser exposer, une oeuvre que l’on sait médiocre. -. Peaufiner les détails, la touche de vernis finale, l’accrochage. -. –Sélectionner des toiles suffisamment grandes, pour qu’elles ne soient pas  »perdues » au milieu des autres. -. Identifier son travail, prévoir des cartes de visite, envisager le vernissage comme un temps d’échange et de partage, ne pas hésiter à délivrer des explications -. Et surtout, pour une première fois, tenter l’aventure en groupe, en compagnie d’autres artistes de confiance. A plusieurs, on se sent plus fort…

Une présentation, surtout au milieu d’artistes plus prestigieux que soi, c’est toujours une aventure qui fait battre le coeur…

5 réflexions sur “Christine, je n’ose pas (m’)exposer

  1. Ping : Christine, je n’ose pas (m’)exposer — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s