L’énigme du chat de Shrödinger

 » Comme ses étudiants séchaient lamentablement devant v = -e2/ r, mon professeur de physique avait cité le chat de Shrodinger pour illustrer les principes de la mécanique quantique.

Soit un chat imaginaire placé dans une boîte hermétique et opaque, dans laquelle on introduit un flacon de cyanure qui s’ouvrira suite à l’activation d’un compteur Geiger. Le hic, c’est qu’il est impossible de déterminer si le chat est mort ou vivant avant d’ouvrir la boîte. Selon les lois de la probabilité, on ne peut considérer le chat ni comme mort, ni comme vivant jusqu’à ce qu’on soulève le couvercle. » Ian Caldwell et Justin Thomason ( La règle des quatre)

-. Et si, au lieu d’utiliser cette mignonne petite bête, on faisait l’expérience, dans une plus grande boîte, avec le savant Shrödinger en personne ?-

3 réflexions sur “L’énigme du chat de Shrödinger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s