La contre-attaque de l’épouse trompée

 »-. Tu as déjà une épouse, et c’est moi, à moins que tu n’aies oublié ce léger détail -. Si tu me quittes, je monte en chaire dimanche pour dénoncer tous tes péchés, on verra bien si elle t’aime encore tant que ça, cette sainte nitouche. C’est elle qui te quittera ! Ne crois surtout pas que tu peux m’abandonner pour aller vivre avec elle sous prétexte que tu l’aimes…

. N’oublie pas que c’est moi que tu aimes. Tu ne pouvais soit -disant pas vivre sans moi, tu aurais fait n’importe quoi pour moi, tu devais m’aimer toute la vie. Et maintenant c’est à elle que tu vas répéter tout ça ? Comme si je n’avais jamais existé, comme si nous n’avions jamais été mariés ?

-. Arrête de prononcer son nom. Que c’est bête, qu’elle est bête, quand je pense que tu as laissé une chose pareille se produire ! Ne me dis pas que tu l’aimes, c’est son argent que tu aimes. J’ai cru en toi, je t’ai fait confiance, je t’ai aimé, comment as-tu pu me faire ça ?’‘Nancy Pickard (L’anneau de vérité)

-. Tenez-vous le pour dit Messieurs. L’épouse bafouée n’a pas l’intention de lâcher l’affaire. Tous aux abris !-

2 réflexions sur “La contre-attaque de l’épouse trompée

  1. Ping : La contre-attaque de l’épouse trompée — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s