Mystère… et boules de feu

« Oui, les mystérieuses boules de feu volantes, ça n’existe pas. Je rêvais. Mais d’autres aussi aussi rêvaient, que je ne connaissais pas. Ce devait être un soir fou.

A Canari, une bonne dizaine de Corses attablés devant leur pastis interrompirent leurs conversations, soudain, pour regarder, dans le ciel, une boule de feu qui roulait vers le nord. Qu’à Ajaccio, également, des promeneurs s’esbaudissent du même phénomène, cela relevait de l’hallucination collective locale. Et à Genève, à Montreux, d’autres rêveurs levaient la tête vers une roue de flammes fendant résolument les espaces. Une roue qui filait plein sud.

A la gendarmerie de Sisteron, le téléphone sonnait. Plusieurs personnes signalaient un incendie du côté de Saint-Giniez, plus haut, vers l’aride sommet de la montagne déserte et enneigée. Invraisemblable. Pourtant, les gendarmes ne se dérangèrent pas pour rien. Sous la neige, le feu dévorait les broussailles.

La presse locale rendit compte de l’événement, sur quatre colonnes, avec les précautions d’usage. Dans les rédactions parisiennes, on n’accorda pas trois lignes à la dépêche. L’observatoire de Saint-Michel-de-Provence confirma le phénomène sans l’expliquer. La télévision réunit des spécialistes pour une émission exceptionnelle. Au terme de leur discussion d’une heure, le mystère restait entier. Et moi, j’entendais le rire de Jules. » Hélène Tournaire ( Jules Empaillé)

4 réflexions sur “Mystère… et boules de feu

  1. Ping : Mystère… et boules de feu — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s