Les mirages du désert

« Sahara, Sahara, Ce désert au ciel pur Porte en lui l’aventure, Sahara, Sahara. Ce géant est un roi qui nous dicte sa loi, Sahara, Sahara.

Des frontières du Niger Aux toits de Ghardaïa, Les seigneurs du désert y font régner leur loi, Debout sur leurs chevaux, Ils ne désarment pas, Bravant le sirocco Comme au temps des razzias Des confins du Hoggar à ceux de Tassili, Chaque jour un regard Rencontre l’infini.

Océan de soleil où les Dieux ne vont pas, Ce pays de merveilles est plus fort que la foi. Sous un tertre de pierre Surmonté d’une croix, Le corps d’un légionnaire, Mort d’amour au combat. Une rose des sable sur son coeur est posée, Témoin inoubliable d’un destin foudroyé.

Sur la crête des dunes, Quand se couche la lune, Paradis de beauté, De silence et de paix, Quand le vent du Désert Emporte ses mystères, On ne peut plus douter de ton éternité, Sahara, Sahara. » Jacques Hubert Frougier

Une réflexion sur “Les mirages du désert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s