Menu gastronomique à la carte du ciel

« Jadis, le ciel était à la portée des hommes, lesquels n’avaient nul besoin de travailler pour se nourrir. Une petite fringale, un dîner entre amis, un pique-nique, un goûter d’anniversaire, une fête de famille, et hop, on attrapait un petit bout de ciel à grignoter. Économique, écologique, pratique…

Bien sûr, me direz-vous, voilà qui est trop beau pour durer…les hommes furent gourmands et déraisonnables, se taillant d’énormes portions de nuages et de lune. Les poubelles débordaient. Le ciel tonna, tempêta, menaça, sans grand résultat. Le grand gaspillage s’était institutionnalisé.

Pire, peu à peu, chez les hommes d’en-bas, la colère du ciel ne fut plus que lointain souvenir. Une jeune dame vorace franchit la ligne rouge, et ne put dans la journée croquer son morceau de ciel sur-dimensionné. Appelés à la rescousse, mari, famille, amis, villageois, n’avaient pas l’estomac assez grand pour tout avaler. Les yeux avaient été plus gros que le ventre. On cacha tant bien que mal le surplus dans le local à poubelles…

Mais le ciel avait tout vu, sans sommations, il s’éclipsa et disparut à l’horizon. Depuis, les hommes, pour se nourrir, ont inventé le travail ». (Conte africain)

2 réflexions sur “Menu gastronomique à la carte du ciel

  1. Ping : Menu gastronomique à la carte du ciel — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s