Le retour des « jours heureux »

Tous les jours, les désistements tombent, telles de mauvaises nouvelles, dans ma boîte à mails. Les expositions, les évènements et rencontres estivales  »autour de la peinture », pour la plupart, restent en attente, lorsqu’elles ne sont pas supprimées, pour cause d’incertitude sanitaire.

Heureux les aubergistes, les marchands de fringues, les tenanciers de discothèque et autres intermittents du spectacle (je plaisante, bien sûr)…. dont l’Etat français, en bon père de famille gestionnaire de nos sous, adoucit les déboires. Mais quid des peintres, qui entassent leurs oeuvres dans des locaux souvent exigus, n’animent plus d’ateliers, ne rencontrent plus leur public ni leurs confrères ni leur clientèle, ne font plus de projets faute de visibilité, vident leurs économies ?

Aucune date de reprise n’est vraiment annoncée, ce sera probablement au cas-par-cas, au bon vouloir des autorités locales, à l’initiative des bonnes volontés dont je fais humblement partie. Je ne vis pas de mon art, ou si peu, ou si mal… Je n’en pense pas moins à tous ceux qui, acteurs-artistes de la vie culturelle locale, vivent par elle, avec elle, pour elle. Ils attendent, eux-aussi, avec impatience, le retour des  »jours heureux »...

4 réflexions sur “Le retour des « jours heureux »

  1. Ping : Le retour des “jours heureux” — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s