Petit matin au Temple du Serpent

 »-. La nuit d’été était douce et une brise légère murmurait dans les branches des saules entourant le Temple du Serpent. De petites vagues brisaient la surface du lac paisible tandis que des poissons matinaux montaient pour happer des insectes sans méfiance. Au-dessus des grands pics où le vent soulevait un panache de neiges éternelles, une étoile solitaire brillait dans le ciel luminescent.

Dans les granges, de petits cris et des bruissements trahissaient la présence de souris ravageuses cherchant leur pitance dans les barils d’avoine. Des pas feutrés et deux yeux luisants les effrayèrent. Le Chat Gardien venait d’apparaître. Dans le silence soudain il renifla avec méfiance, puis il sauta adroitement sur le rebord d’une fenêtre et contempla le ciel où des lueurs diffuses annonçaient l’aurore.

Les lampes à beurre clignotaient en sifflant et leurs flamme grandirent lorsque les moines du service de nuit remplirent leurs réservoirs. Un murmure monta dans les temples intérieurs, accompagné de la délicate sonnerie des cloches d’argent. Là-haut, sur le toit, une silhouette se dressa pour accueillir le nouveau jour, en portant à ses lèvres la trompette du matin. »T. Lobsang Rampa (Les clés du Nirvana)

40 x60 cm  »Bons baisers de Cipango »

2 réflexions sur “Petit matin au Temple du Serpent

  1. Ping : Petit matin au Temple du Serpent — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s