La citadelle battue par les flots

 »-. Oui, mais à cette heure, continua Lord de Winter, vous demeurerez dans ce château. Les murailles en sont épaisses, les portes en sont fortes, les barreaux en sont solides, d’ailleurs votre fenêtre donne à pic sur la mer. Les hommes de mon équipage, qui me sont dévoués à la vie à la mort, montent la garde autour de cet appartement, et surveillent tous les passages qui conduisent à la cour, il vous resterait encore trois grilles à traverser. La consigne est précise, un pas, un geste, un mot qui simule une évasion, et l’on fait feu sur vous. Si l’on vous tue, la justice anglaise m’aura, je l’espère, quelque obligation de lui avoir épargné de la besogne. Ah, vos traits reprennent leur calme, votre visage retrouve son assurance, quinze jours, vingt jours, dites-vous, bah ! D’ici là, j’ai l’esprit inventif, il me viendra quelque idée, j’ai l’esprit infernal, et je trouverai quelque victime. D’ici à quinze jours, vous dites-vous, je serez hors d’ici. Ah, ah, essayez !

Milady, se voyant devinée, s’enfonça les ongles dans la chair pour dompter tout mouvement qui eût pu donner à sa physionomie une signification quelconque, autre que celle de l’angoisse.

Lord de Winter continua. -. L’officier qui commande seul ici en mon absence, vous l’avez vu donc vous le connaissez déjà, sait comme vous le voyez, observer une consigne… »Alexandre Dumas (Les Trois Mousquetaires)

3 réflexions sur “La citadelle battue par les flots

  1. Ping : La citadelle battue par les flots — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s