Bidonville

 »-. La chaleur et la crasse des quartiers qu’il avait traversés n’étaient rien en comparaison de ce qui l’attendait maintenant. Les rues devenaient plus sordides, les maisons plus élevées. Sur la chaussée brûlante grouillait une foule en sueur. Les relents d’ail, de bouse de vache et de déjections devenaient intolérables. -. Comment les gens peuvent-ils vivre dans une atmosphère pareille ?– se dit Bill, comment les enfants peuvent-ils résister ? Alors il fut pris d’une nausée et crut qu’il allait être obligé de se pencher à la portière. Il savait que son malaise ne provenait pas des excès de la veille mais uniquement de la chaleur, des odeurs et de l’ambiance dans laquelle il était plongé. A côté de ces misérables, n’importe quel animal menait une vie convenable.

Le taxi s’arrêta net. La route était coupée par une procession. En tête du cortège une horrible vieille était accroupie dans une brouette que poussait un vieillard décharné. Le soleil la frappait en plein et sa morsure lui arrachait des gémissements. La brouette rebondissait sur les pavés, menaçant de renverser sa charge. La vieille avait le visage décomposé par la maladie et la chaleur. Derrière le couple se bousculait une foule de femmes et de coolies faméliques. Les hommes avaient un lambeau de chiffon autour des reins, les femmes portaient des saris de coton qui, autrefois avaient été blancs. Tous hurlaient et se lamentaient au milieu d’un nuage de poussière soulevé par leurs pieds nus. Saupoudrée de poussière leur peau café au lait avait revêtu une indéfinissable couleur grisâtre. Quatre hommes portaient des gongs sur lesquels ils tapaient de temps en temps pour scander leurs plaintes. -. Qu’est-ce que c’est ? -. La petite vérole, sahib, la femme a la petite vérole. On chasse le démon à coups de gong. » Louis Bromfief ( Les nuits de Bombay)

4 réflexions sur “Bidonville

  1. Ping : Bidonville — L’atelier peinture de Christine | l'eta' della innocenza

  2. Ping : Bidonville — L’atelier peinture de Christine | Life Park

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s