Je suis bidon

 » Je descends du métro à Nations, Le ciel est bouché à l’horizon, L’orage sonne tel un clairon. A quand les prochains flocons ? N’attendre aucune amélioration….

Pas davantage une augmentation. A quoi bon Se poser la question Puisque la réponse est non… Je n’ai pas gagné des millions. Juste des picaillons. J’ai donné ma démission De toutes mes missions à la con. Je n’ai pas d’ambition, Je manque carrément de motivation, Je regagne mon habitation Pour y tourner en rond. Je suis bidon. Sans illusions.

Après mes ablutions Eau de Cologne-savon En mon salon je pose mes arpions Sur les coussins en molleton De mon canapé en cuir marron. J’ai dégrafé mon pantalon Et desserré mon ceinturon. J’enfile mes chaussons Fourrés en peau de girafon. Je fais mollasson, paillasson et ronron, Sur mes genoux somnole mon chaton…. Après apéro sur trois glaçons, C’est dégustation Riz au thon Cuisiné-maison, Miroton-macarons Au caramel blond Plus un quartier de venaison, Arrosés de Saint-Emilion (Bu avec modération !). Je suis bidon. Sans exagération.

Devant la fiction Du énième feuilleton, Gare à la digestion Car c’est soirée-télévision, A suivre avec émotion Pour parfaire mon inaction. Bons sentiments en gestation Y sont au diapason. Mon coeur en fusion Sans valse-hésitation S’emballe pour pour le beau Gaston En selle sur son canasson. Je tombe en pâmoison, Qu’importe si le scénario est con. Je suis bidon. Sans Cupidon.

Patachon sous édredon Plus une bonne infusion, Ou flons-flons Sous lampions Et ivresse en flacon Au son de l’accordéon Ou des chansons De Céline Dion. La procrastination c’est de mille façons Selon la météo ou les quatre saisons, Selon l’inspiration En suivant son inclination Ou son inclinaison. L’estomac me titille en amont. Inutile d’attendre une divine intervention. Je suis bidon. Sans restriction.

J’ai fait toutes les concessions, j’ai trahi mes idées et mes compagnons Pour une vie sans effusions. Je suis en rémission. Je me mets en récession. J’oublie mes bonnes résolutions D’oeuvrer pour une juste révolution En marchant contre le canon Et ses abominations. On est si bien à la maison à bloguer sans rime ni raison En oubliant les déclinaisons Et même les terminaisons En ON. Mes meilleures Salutations Avant déconnexion. Je suis bidon. Poil au menton. »Connivence (Les vitraux de la chapelle SteChristine)

2 réflexions sur “Je suis bidon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s